Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 18:31

Guy et Jocelyne Suarez, licenciés à l'AC Gigouzac / Saint Germain rêvaient, comme tous les marathoniens du monde, de faire le marathon de New-York. C'est le plus connu de tous les marathons planétaires, il n'est pas plus long que les autres, toujours 42, 195 km, mais il est mythique. Dimanche 6 novembre 2016 restera pour ce couple unis dans la vie et sur les courses, comme une journée exceptionnelle. Ciel Bleu, température idéale au départ de Staten Island. Les premières foulées sur le pont de Verrazano, au milieu de plus de 50 000 participants, et en-dessous les remorqueurs qui saluent les coureurs à grands coups de cornes de brume, toutes pompes à eaux ouvertes. A nous NY. Brooklyn leur fait penser à Mort Shuman qui l'a si bien chanté. Puis c'est le Queens, East river et le pont de Queensboro qui annonce le semi-marathon, franchit tranquillement pour notre couple en 2 h 42', mais pas question d'avoir les yeux sur le chrono, ils rêvent, ils savourent, la tête en l'air les pensées dans les étoiles. Manhattan et sa 1ère avenue, longue de 5 kilomètres, 2 millions de spectateurs qui, en rangs serrés sur plusieurs rangées, les acclament, eux les « petits Frenchies ». Le Bronx et ces mains noires, tendues, que l'on frôle dans une même communion sportive , puis cette terrible 5ème avenue qui nous amène sur Central Park, où les crampes commencent à se faire sentir, mais encore deux kilomètres avant la joie suprême de franchir, ensemble, la ligne d'arrivée en 5 h 58' 52''. Oui, pendant ce marathon, le temps n'a pas compté pour Jocelyne et Guy : « Ô temps suspend ton vol ! » Merci Monsieur Lamartine, ils dégustent sans compter leur bonheur, le rêve est devenu réalité. Il ont croqué la pomme.

commentaires