Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 17:43
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose
Elles nous font voir la vie en rose

C'est un fleuve rose qui, en ce matin du dimanche 13 octobre, a déferlé, dans les artères cadurciennes. Plus de 3500 participantes ont voulu marquer à leur façon, en marchant ou en courant, leur adhésion à la manifestation sportive « la Cadurcienne » pour aider la recherche sur le cancer du sein. En famille, entre copines, avec leur club ou leur animal favori, pour tirer une « joëllette » ou simplement seule, mais au milieu d'une foule où les cœurs battaient à l'unisson, elles ont donné, dans la joie d'un été indien, tout l'Amour qu'elles pouvaient offrir envers les malades atteints de ce mal. Pour les féminines de l’AC Gigouzac / Saint Germain, la course n’était pas seulement leur contribution à la lutte contre ce fléau moderne, mais également, pour se souvenir, comme tous les ans, de Ma-Jo Ancellin, sportive du club, ouverte aux autres mais enlevée trop tôt, à 50 ans, à ceux qui l'aimaient, le 1er janvier 2013, par cette terrible maladie.


 


 

commentaires