Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 09:20

Compte rendu de Laétitia Alvarez,

Michel a couru le 20 km, 900m de dénivelé en 2h26min21sec et 3 chutes. Jamal a couru le 14km, 500m de dénivelé en 1h39min30sec. Valerie et moi avons couru le 14km en 1h45min47sec avec une chute pour moi. Le temps était à la pluie et le sol était boueux au possible. L'ascension était difficile et la descente plus que glissante mais c'était à faire. Heureux nous sommes tous d'y avoir participé.
Bisous,
Laetitia

 

3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 13:35
Triathlon de Nailloux
Triathlon de Nailloux
Triathlon de Nailloux

Coucou ma Gigi,

J'espère que tu vas bien. Je te donne des nouvelles de mon triathlon Half iron man. C'était hier à Nailloux (2000 m natation, 90 km vélo et 21,6 km cap), il était support du Championnat Régional. Au bout de 5h59' d'effort, je finis 8iè féminine et 1ière V1 midi-Pyrénées. Je suis donc championne Midi-Pyrénées de ma catégorie, ça pète!! C'était dur, il y avait beaucoup de vent, on a souffert en vélo ! ! Le parcours cap a été modifié à cause de la pluie et du coup rallongé avec 200D+ mais c'est bien passé, la natation aussi alors que c'est loin d'être du plaisir d'habitude. Le point faible reste le vélo, je n'en fais pas assez et je savais que hier, j'allais le payer...ce fut le cas. Enfin, c'est fait!! Maintenant repos.

Bisous,Pascale Lacoste.

30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 15:47
photos
photos
photos
photos
photos

Quelques souvenirs de dimanche dernier en Aubrac

28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 17:04

Après renseignemets pris, la course " le trèfle du Causse " à Limogne ce dimanche , aura quand même un départ .(dossier hors délais et refusé par la préfecture ),  Elle ne comptera pas pour le challenge ,
Pour plus de renseignements il est préférable de vous rapprocher des organisateurs
à bientôt
gigi

28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 08:18
C'était la dernière séance...air connu.
C'était la dernière séance...air connu.
C'était la dernière séance...air connu.
C'était la dernière séance...air connu.
C'était la dernière séance...air connu.
C'était la dernière séance...air connu.
C'était la dernière séance...air connu.

 Bonsoir,
  
 Je ne peux que clôturer cette fin de saison en
 glissant mes doigts sur le clavier.
 Ce soir, nous étions peu pour clôturer la fin de
 saison.
 Un mini discours du coach et un clin d'oeil de notre
 présidente.
  
 A mon tour de m'exprimer.
 Mon premier club d'athlétisme est celui-ci, je
 voudrais juste dire merci à notre coach de
 ses bons conseils, de son sourire, de son humour et de
 supporter les indisciplinés.
 J'ai acquis des techniques dans la course à
 pied mais pas également j'ai
 rencontré de belles personnes dans ce club,
 différentes personnalités mais quand on prend le temps de
 les écouter,d'analyser, derrière certaines façades ou
 carapaces, il y a de très belles personnes.
 Par le biais de ce club, il y a des liens qui se
 sont créés....
 Certains d'entre vous pensent qu'à la
 performance, d'autres sont là pour s'améliorer et
 partager leur savoir.
 La course à pied est un moyen de s'évader,
 d'être dans un autre monde mais une main tendue ou un
 sourire apporte également beaucoup.
 Gigi, tu ne peux qu'être fiere du club que
 tu gères avec ton magnifique sourire et tes yeux
 brillants.
  
 JE VOUS DIS SIMPLEMENT MERCI A TOUS DE TOUS LES
 BONS MOMENTS PASSES ENSEMBLES, DES ECHANGES, DES SOURIRES,
 DES CONSEILS ET AFIN
 D ENTRETENIR TOUS NOS MUSCLES PENDANT LES VACANCES
 ORGANISATION DU FOOTING COLLECTIF (clin d'oeil à toi
 Pedro) TOUS LES MARDIS.
  
 GIGI, JE SERAI HONOREE ET FIERE DE RESIGNER LA PROCHAINE
 SAISON A TON CLUB...DOMMAGE POUR VOUS MES MAILS NE VONT PAS
 S ARRETER DE SI TOT..
 ET LE PROCHAIN SERA POUR LE FOOTING COLLECTIF DU MARDI 4
 JUILLET 2017 AVEC LA COMPLICITE DE LUC POUR LE PARCOURS MAIS
 EGALEMENT STEPHANE ET DOMINIQUE POUR LES FUTURS...A
 BIENTOT.
  
 BISES
 FAFA

27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 15:28

Le semi trail urbain de Figeac samedi soir
5 athlètes et......................... 5 podiums ...............;bravo

Sur le 8 km Stéphane GUY 37'40 2èM1, Guy SUAREZ 45'17 1er M3, Jocelye SUAREZ 1H08 1ère M3
Sur le 12 km Yoann BARTHEZ 55'23 1er M1, frédérique DOS REIS 1H14  2èM2


TRAIL EN AUBRAC
Très beau week end dans l'aubrac où nos trailers ont pu savourer les paysages reposants et fleuris de l'aubrac en faisant bien entendu attention ou poser les pieds car plusieurs chutes ont été douloureuses comme pour Guy BORIS  qui en tombant s'est retourné et ouvert le petit doigt ce qui a necessité à l'arrivée quelques points.


CIRCUS TRAIL  55 km  (250 participants)
Christophe REVEILLE , encore un beau parcours pour lui, ou il termine 4ème et 1er V1 en 5H42.


CAP AUBRAC 29 km (422 participants)
Guy BORIS termine "le petit doigt en l'air" 166 ème en 3H27.


TRAIL DES CAPUCINS 17km700 (685 participants)
jean michel NOEL 83 ème en 1H38, Cécilia JOANEZ 316 ème en 1H59, claudine NOEL, gigi PAVARD, christian BOUCHUD termine tous les 3 main dans la main en 2H03 363 ème, denis RESSEGUIER 2H48, marie Berthe RESSEGUIER termine la rando en 4H17.


TRAIL DES CORRALS 13 km (315 participants)
Laurent GALTIE 27ème 3ème V2 en 1H05, elyane RENAUDIN  (2ème V4) et didier BESSONNIE 1H52.


LA CAPUCINE 9,800 km (130 participantes)
course réservée aux féminines et une belle victoire pour Mariam RESSEGUIER qui termine en 53'27, suivi de Valérie GALTIE à la 3ème place en 59'55
belle reprise de la course pour valérie après 7 mois d'arrêt  cause de blessure) Valérie SAINT LOUIS 1H10

 

A PUYCELSI (TARN 81) trail de Grésigne
un trail de 42 km avec 1500 D pour Luc MAZARS qu'il termine en 6 heures, trail de fin de préparation car dans 3 semaines il doit avaler 75 km dans les Pyrénées
sur le 10Km500 (500 D)  Nicole VITRAC termine en 1H22.

27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 15:18

Nous apprenons la triste nouvelle du décès de notre président de l'ADCPHS du LOT, jean Pierre GRANDE, décédé le jour de son anniversaire le 25 juin à l'âge de 69 ans.
les obsèques auront lieu ce vendredi à l'église de ST CERE

 

23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 08:51

Des nouvelles de nos amies, amis coureurs qui ont subi une opération comme Susan SERRE qui se remet doucement de l'intervention pour une prothèse de hanche . elle est bien évidemment  "AU REPOS" pour quelques mois mais une bonne rééducation lui fera vite oublier ces moments difficiles
jean Yves PASSEDAT opération du genou , le ménisque  mais pour lui pas trop de complication , tout c'est bien passé également
David CARRIERE doit se faire opérer prochainement des ligaments croisés , donc...... à suivre
bonne rééducation, bon courage et n'oubliez nous vous attendons tous parmi nous et sur vos .......... 2 ............jambres

21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 13:53

Préambule : je lis rarement les comptes-rendus, je n’en écris quasiment jamais. Chacun ses souvenirs, comment partager des images ou des perceptions ? Pour moi la course à pied est une vie intérieure, une conversation, une musique avec le corps. Un mystère.

 

Les 24 heures de Brive étaient mon objectif de printemps. En fait, il y avait trois courses à mes yeux aussi captivantes sur la même période avec deux non-stop sur route : la « Nove Colli » de 202 km en Romagne italienne et l’« Ultrathlétic Ardèche » de 205 km. De superbes voyages. Mais, j’avais fait l’Italie l’année dernière et l’Ardèche en 2013, alors que ma dernière participation à Brive datait de 2008, à l’occasion de championnats de France. Voilà bientôt dix ans. Donc option : « Brive, le retour ». Et puis, l’intérêt de Brive était son parcours plat contrairement aux deux autres. Il faut dire que j’avais un petit souci cette année : une mauvaise entorse début septembre en descendant d’une échelle et pratiquement trois mois d’arrêt. J’aime bien la boucle de Brive, d’environ un kilomètre tracée dans le parc du centre ville. Relativement sinueuse, mais pas trop, avec des allées de terre battue et quelques passages sur bitume, le tout assez bien arboré et… plat.

Donc, à la reprise fin novembre, je programme Brive pour fin mai : six mois devant moi pour un bon « progressif » que je jalonne de rendez-vous tests : 10 km (Cazals), semi (Lyon) et 100 km (Belvès) le dernier mois. J’y ajoute quelques petites courses : départementaux de cross, trails de Saint-Vincent, Flottes et Calamane. Côté entraînement, je commence uniquement sur route à plat, puis, progressivement, dénivelés et nature, de deux à trois sorties par semaine pour finir par six séances et une centaine de kilomètres hebdomadaires. Sorties courtes au-dessus de 12 km/h, sorties longues 10 km/h. Beaucoup de cardio avec raidillons et côtes, et d’exercices de type PPG (abdo, dorsaux/pectoraux et bras/épaules).

Je parle de la préparation, parce que pour moi, c’est un vrai plaisir dont la course elle-même n’est que la conclusion. Une conclusion qui passe finalement très vite. Pendant six mois, elle rythme mon quotidien, j’y réfléchis, je peaufine. C’est un tout. Je dis souvent que c’est un peu comme le navigateur qui prépare son bateau, qui réfléchit, qui analyse les expériences, qui échange… Par exemple, depuis deux ans, je travaille mes appuis, j’ai modifié ma foulée, sa biodynamique, son amplitude. C’est passionnant, je partage cette exploration avec mon fils qui est kiné du sport en région parisienne. J’ai ainsi exploré la décontraction et la respiration en faisant différents yogas, le sommeil et la fatigue avec la sophro, la nutrition, la protection des pieds, la gestion de la chaleur ou encore de la douleur. Il y a tant de détails qui un jour ou l’autre s’invitent. Notre condition physique révèle des aptitudes incroyables si on la respecte. Il me semble que la performance, même si elle est réjouissante, n’est pour moi qu’une conséquence et pas un objectif. Au fur et à mesure de la préparation, je me mets en tension, je me projette dans le 24 h, je le visualise comme le skieur mime les portes du slalom.

Le départ du 24 h est une entrée en scène. Nous sommes des acteurs, aucun ne peut affirmer écraser les autres, tous fragiles. Tous avec tellement d’incertitudes.

Brive a été pour moi un vrai enrichissement plein de surprises et de confirmations. La gestion de la chaleur, le niveau de la foulée, l’hydratation, la confrontation pendant la nuit à des troubles digestifs qui a confirmé la puissance de la sophro. Ce sont des points très positifs. Je suis entré dans ma bulle, entré dans ma course, concentré sur mes perceptions, sur ma gestion. Sans tenir compte du rythme des autres. Très surpris de progressivement remonter au classement. Faire avec la chaleur, rester concentré… Dans cette galerie d’événements qui surgissent sur le parcours, il y a aussi de beaux visages, des échanges entre coureurs, bien sûr, en particulier avec Fabrice Puaud qui s’imposera tranquillement, loin de ses meilleurs scores. Mais aussi le visage de Gigi venue me saluer, souriant et si amical, et de Laurent et Valérie qui m’ont donné une énergie inattendue, sans doute parce que dans mon esprit, ils ont aussi vécu Brive. Sans compter celui de Suzanne, impliquée dans l’organisation du poste de ravitaillement de la course, qui m’apportait le soutien particulier de quelqu’un qui a elle aussi sa propre perception, son propre vécu de la longue distance.

Je ne sais pas si ce que je raconte a du sens, je l’espère. Je pense que chaque coureur, quelles que soient ses affinités, révèle sa propre approche de la course à pied. J’aime le « non-stop » parce qu’à mes yeux, dans un stade comme dans le désert ou sur la route, c’est une traversée, un « espace temps », une navigation terrestre avec ses péripéties et ses découvertes. On traverse la nuit avec notre petite musique intérieure, notre volonté - notre conviction même -, à l’écoute de notre corps, de notre bateau. En en connaissant certaines faiblesses et certains atouts. Le voyage est d’autant plus réussi qu’une fois achevé, il permet de reprendre la course si vite, incroyablement vite. Parce qu’un 24 h n’est pas un objectif, juste une belle étape pour un voyage dans notre propre condition, dans la vie. Chacun la sienne, bien sûr, ce qui compte c’est d’y prendre le plaisir de notre passion.

 

 

 

19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 16:17

Trail des crêtes à St Paul de Janat (09) 55km
11H31 de course avec 3800 de dénivelé pour Luc MAZARS, et à 2000 m d'altitude , Luc a aussi souffert de la chaleur qui ce week end n'a épargné personne
bravo Luc.


à FUMEL "La fumeloise" avec un nouveau circuit trail nature de 13 km nos athlètes ont bien apprécié les parties ombragées.
Max CARMEILLE termine en 1H08, guy SUAREZ 1H15, François SOULIE 1H17, dominique SOULAYRES 1H22 1ère V3, gigi PAVARD 1H26, christian BOUCHUD 1H26, jocelyne SUAREZ 1H51, josy SOULIE 1H54


à MILHAC la milhacoise verte 10 km
Paul LE LAY se classe 15ème sur 110 participants en 49'47 suivi de Guy BORIS 58', frédérique DOS REIS 1H02 1ère V2, cécilia JOANEZ 1H04, francis ALLARD 1H06, jean loïc MAGREZ 1H07, colette ANNES 1H13, michel CERTHOUX 1H20, elyane RENAUDIN 1H38, didier BESSONNIE 1H38

 

Mail de Christophe Reveille sur le trail des caouecs (nom des habitants de
> Blagnac) : « un 15km assez roulant le long de la Garonne. C'était pourtant vendredi soir à 20h mais il faisait encore + de 30°c j'étais asphyxié dès le 3ème kilo ! Je termine épuisé à la 10ème place (4ème V1) en 1h02... pas un bon signe pour le 56k à Nasbinals ce week-end ».