Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 08:05

C’est une figure du sport lotois qui, en ce mercredi 15 avril à 14 h sera porté en terre entouré par ses amis. Arsène Souchet, connu aussi bien sur les terrains de football où il a officié dans l’équipe de Saint Germain du Bel Air, que sur les courses pédestres du lot où, avec son club Cadurcien des extrapédestres, il prenait encore le départ des courses il y a une quinzaine d’années, s’en est allé à l’âge de 93 ans. De la trempe des Jacques Bourrée, il a su, à son époque, donner le goût du sport à des centaines de gamins qu’il retrouvait, la plupart du temps, sur son fauteuil du salon de coiffure Saint Germinois. Arsène Souchet était né le 10 Janvier 1922, à Soisy sur Seine, en région parisienne, et avait gardé, avec son accent, la gouaille du « titi » parisien. Son parcours peut à lui seul démontrer combien il a donné pour le village. Venu à Saint-Germain pour rejoindre son frère, il a passé ses 20 ans dans le Lot, où, travaillant comme coiffeur chez « fer fer », il a connu sa future épouse « Janette ». Puis vient la guerre, Arsène, alias « merlan », chef de groupe du maquis « Jean Bart », a laissé des souvenirs tenaces aux anciens. Arsène n’évoquait jamais ce sujet, comme par pudeur. Très amateur de football, il a, en 1947, joué à l’étoile de Saint-Germain avec les gars du village, Jeannot Claret, Goudou et d’autres. Marié avec Janette en 47, il remonte à Paris pour exercer son métier de coiffeur pour dames. Ils ont une fille, Catherine et 2 petits enfants. Mais l’attrait du Lot est le plus fort, et ils reviennent en 62 pour tenir un salon de coiffure à Prayssac, jusqu’en 78. Il va rejoindre, en ce jour de printemps, la terre lotoise qu’il aimait tant, et reposera auprès de son épouse et de sa fille dans le cimetière de Saint-Germain, son village d’adoption. Adieu Arsène, adieu l’Ami.

 

Voir les commentaires

commentaires