Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 13:53

Préambule : je lis rarement les comptes-rendus, je n’en écris quasiment jamais. Chacun ses souvenirs, comment partager des images ou des perceptions ? Pour moi la course à pied est une vie intérieure, une conversation, une musique avec le corps. Un mystère.

 

Les 24 heures de Brive étaient mon objectif de printemps. En fait, il y avait trois courses à mes yeux aussi captivantes sur la même période avec deux non-stop sur route : la « Nove Colli » de 202 km en Romagne italienne et l’« Ultrathlétic Ardèche » de 205 km. De superbes voyages. Mais, j’avais fait l’Italie l’année dernière et l’Ardèche en 2013, alors que ma dernière participation à Brive datait de 2008, à l’occasion de championnats de France. Voilà bientôt dix ans. Donc option : « Brive, le retour ». Et puis, l’intérêt de Brive était son parcours plat contrairement aux deux autres. Il faut dire que j’avais un petit souci cette année : une mauvaise entorse début septembre en descendant d’une échelle et pratiquement trois mois d’arrêt. J’aime bien la boucle de Brive, d’environ un kilomètre tracée dans le parc du centre ville. Relativement sinueuse, mais pas trop, avec des allées de terre battue et quelques passages sur bitume, le tout assez bien arboré et… plat.

Donc, à la reprise fin novembre, je programme Brive pour fin mai : six mois devant moi pour un bon « progressif » que je jalonne de rendez-vous tests : 10 km (Cazals), semi (Lyon) et 100 km (Belvès) le dernier mois. J’y ajoute quelques petites courses : départementaux de cross, trails de Saint-Vincent, Flottes et Calamane. Côté entraînement, je commence uniquement sur route à plat, puis, progressivement, dénivelés et nature, de deux à trois sorties par semaine pour finir par six séances et une centaine de kilomètres hebdomadaires. Sorties courtes au-dessus de 12 km/h, sorties longues 10 km/h. Beaucoup de cardio avec raidillons et côtes, et d’exercices de type PPG (abdo, dorsaux/pectoraux et bras/épaules).

Je parle de la préparation, parce que pour moi, c’est un vrai plaisir dont la course elle-même n’est que la conclusion. Une conclusion qui passe finalement très vite. Pendant six mois, elle rythme mon quotidien, j’y réfléchis, je peaufine. C’est un tout. Je dis souvent que c’est un peu comme le navigateur qui prépare son bateau, qui réfléchit, qui analyse les expériences, qui échange… Par exemple, depuis deux ans, je travaille mes appuis, j’ai modifié ma foulée, sa biodynamique, son amplitude. C’est passionnant, je partage cette exploration avec mon fils qui est kiné du sport en région parisienne. J’ai ainsi exploré la décontraction et la respiration en faisant différents yogas, le sommeil et la fatigue avec la sophro, la nutrition, la protection des pieds, la gestion de la chaleur ou encore de la douleur. Il y a tant de détails qui un jour ou l’autre s’invitent. Notre condition physique révèle des aptitudes incroyables si on la respecte. Il me semble que la performance, même si elle est réjouissante, n’est pour moi qu’une conséquence et pas un objectif. Au fur et à mesure de la préparation, je me mets en tension, je me projette dans le 24 h, je le visualise comme le skieur mime les portes du slalom.

Le départ du 24 h est une entrée en scène. Nous sommes des acteurs, aucun ne peut affirmer écraser les autres, tous fragiles. Tous avec tellement d’incertitudes.

Brive a été pour moi un vrai enrichissement plein de surprises et de confirmations. La gestion de la chaleur, le niveau de la foulée, l’hydratation, la confrontation pendant la nuit à des troubles digestifs qui a confirmé la puissance de la sophro. Ce sont des points très positifs. Je suis entré dans ma bulle, entré dans ma course, concentré sur mes perceptions, sur ma gestion. Sans tenir compte du rythme des autres. Très surpris de progressivement remonter au classement. Faire avec la chaleur, rester concentré… Dans cette galerie d’événements qui surgissent sur le parcours, il y a aussi de beaux visages, des échanges entre coureurs, bien sûr, en particulier avec Fabrice Puaud qui s’imposera tranquillement, loin de ses meilleurs scores. Mais aussi le visage de Gigi venue me saluer, souriant et si amical, et de Laurent et Valérie qui m’ont donné une énergie inattendue, sans doute parce que dans mon esprit, ils ont aussi vécu Brive. Sans compter celui de Suzanne, impliquée dans l’organisation du poste de ravitaillement de la course, qui m’apportait le soutien particulier de quelqu’un qui a elle aussi sa propre perception, son propre vécu de la longue distance.

Je ne sais pas si ce que je raconte a du sens, je l’espère. Je pense que chaque coureur, quelles que soient ses affinités, révèle sa propre approche de la course à pied. J’aime le « non-stop » parce qu’à mes yeux, dans un stade comme dans le désert ou sur la route, c’est une traversée, un « espace temps », une navigation terrestre avec ses péripéties et ses découvertes. On traverse la nuit avec notre petite musique intérieure, notre volonté - notre conviction même -, à l’écoute de notre corps, de notre bateau. En en connaissant certaines faiblesses et certains atouts. Le voyage est d’autant plus réussi qu’une fois achevé, il permet de reprendre la course si vite, incroyablement vite. Parce qu’un 24 h n’est pas un objectif, juste une belle étape pour un voyage dans notre propre condition, dans la vie. Chacun la sienne, bien sûr, ce qui compte c’est d’y prendre le plaisir de notre passion.

 

 

 

19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 16:17

Trail des crêtes à St Paul de Janat (09) 55km
11H31 de course avec 3800 de dénivelé pour Luc MAZARS, et à 2000 m d'altitude , Luc a aussi souffert de la chaleur qui ce week end n'a épargné personne
bravo Luc.


à FUMEL "La fumeloise" avec un nouveau circuit trail nature de 13 km nos athlètes ont bien apprécié les parties ombragées.
Max CARMEILLE termine en 1H08, guy SUAREZ 1H15, François SOULIE 1H17, dominique SOULAYRES 1H22 1ère V3, gigi PAVARD 1H26, christian BOUCHUD 1H26, jocelyne SUAREZ 1H51, josy SOULIE 1H54


à MILHAC la milhacoise verte 10 km
Paul LE LAY se classe 15ème sur 110 participants en 49'47 suivi de Guy BORIS 58', frédérique DOS REIS 1H02 1ère V2, cécilia JOANEZ 1H04, francis ALLARD 1H06, jean loïc MAGREZ 1H07, colette ANNES 1H13, michel CERTHOUX 1H20, elyane RENAUDIN 1H38, didier BESSONNIE 1H38

 

Mail de Christophe Reveille sur le trail des caouecs (nom des habitants de
> Blagnac) : « un 15km assez roulant le long de la Garonne. C'était pourtant vendredi soir à 20h mais il faisait encore + de 30°c j'étais asphyxié dès le 3ème kilo ! Je termine épuisé à la 10ème place (4ème V1) en 1h02... pas un bon signe pour le 56k à Nasbinals ce week-end ».

18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 13:41
Fête du sport.
Fête du sport.
Fête du sport.
Fête du sport.
Fête du sport.
Fête du sport.
Fête du sport.
Fête du sport.

Samedi 17 juin, l’AC Gigouzac / Saint Germain était présent à la grande fête du sport qui se tenait au lac Vert de Catus. Un parcours initiatique avait été tracé avec, entre autres, saut d’obstacles, lancers de cercle, qui a attiré beaucoup de tout jeunes qui, tout en se dégourdissant les jambes, faisaient la connaissance de l’athlétisme. De nombreux renseignements ont été fournis aux familles pour les inscriptions des futurs champions. Occasion également pour les visiteurs et sous le soleil de découvrir le nouveau « lac vert » version 2017. Inscriptions athlé : 06 37 81 92 90.


 

13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 16:19

trail de Lamonzie Montastruc 13 km 800 samedi soir 19H00
Elyane RENAUDIN 1ère V4 en 2H06, didier BESSONNIE 2H06
Trail de Cazals organisé par les pompiers du LOT samedi matin
15 km en 1H35 pour Cécilia JOANEZ et 2ème F

12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 16:52

Pierre Fernandez nous communique les informations concernant le trail qu'il a fait dimanche matin à Perpignan :
"Il n'y a pas que l'occitanie il y a aussi la catalogne !!! Inscrit sur le trail des 15 kms 400 de la
Perpinyane sous une chaleur étouffante, comme souvent dans la capitale de la catalogne. j'ai bouclé le parcours particulierement vallonné en 1H21. La Perpinyane, c'est toujours la démarche humanitaire et de santé publique autant que sportive.Tous les bénéfices sont reversés à des associations oeuvrant pour le handicap sportif, l'enfance malade et maltraitée, les malades d'Alzheimer, les déficients visuels, la recherche médicale sur le diabète."
Merci Pierre et bravo pour cet investissement humanitaire.

 

12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 15:13

LALBENQUE " le diamant noir" 10 et 20 km
Ils ont tous couru sans jamais trouver ce précieux diamant mais qu'importe nos athlètes ont tout de même remporté des podiums . La chaleur était également au rendez vous
sur le 20 km
pascale LACOSTE 1ère F 1H42, patrice ARMANGOL 1H47, françois SOULIE 1H55, frédérique DOS REIS 1ère V2 2H06
sur le 10 km (262 participants)
Yoann BARTHEZ 5èmeet 1er S en 40'54, Khalid MUHAMMADA 43'08 13ème, jean Louis THOMARE 1ER v3 46'06, stéphane GUY 46'40, guy BORIS 51'36
Guy SUAREZ 51'38,christian BOUCHUD 53'52, francis ALLARD 57'13, dominique SOULAYRES 1ère v3 57'54, gigi PAVARD 59'33, colette ANNES1H01'48
nicole VITRAC 1H02, sylvie BACH 1H02,michel MALMON 1H05, valérie SAINT LOUIS 1H05, jocelyne SUAREZ 1H18, josy SOULIE 1H20
(en espérant oublier personne)
bravo à tous et à bientôt

12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 15:10

trail à LESCURE 81 où Luc MAZARS a terminé en 2H42 les 24,900 km avec plus de 600 m de dénivelé
Trail à St Férréol "despérado trail"  Christophe REVEILLE termine 8 ème (376 participants) sur le 25 km en 2H25, il termine blessé à la tête suite à une mauvaise rencontre "madame la branche".

12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 15:08

bonjour à tous
"la milhacoise verte" dimanche 18 juin, sera payée par le club
comme d'habitude mentionnez le sur le bulletin d'inscription
les organisateurs sont prévenus
bonne journée et à bientôt
gigi et le bureau

12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 15:05

Ce week-end j'étais à St-Ferreol pour le "Desperado" Trail avec cette année une seule distance 25km. L'année dernière il y avait un 53km que j'avais terminé sur les rotules, 1 mois de repos pour m'en remettre! Cette année je termine encore en vrac, en partie à cause de la chaleur, 30° à l'arrivée, mais aussi un peu assommé parce que je me suis tapé une branche vers le 20ème, voir le sang sur la casquette à l'arrivée. Je finis donc en titubant 8ème et 3ème V1. Heureusement une bonne bière et une bonne baignade dans le lac m'ont rafraîchi la tête !
A bientôt... à Nasbinals dans 2 semaines?

12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 14:02

Sur le 12 km de Villeseque nous avons omis de préciser le classement de notre ami  François Soulié qui, en 1h 13'.23''. est monté sur le podium se classant 1er V3.

Toutes nos félicitations et avec toutes mes excuses mon cher François, ce n'est pas parce ce que tu reste discret que tu n'en es pas moins très performant.

Michel